Au rythme des lignes

Publicités

Une réflexion sur “Au rythme des lignes

  1. Les photographes se croient décidément tout permis ! Ils creusent des trous partout, installent – probablement pour faire joli – tout un petit bazar à l’endroit même où, hier encore, il y avait des rues. Tout ça pour prendre une ou deux photos qu’ils enverront ensuite au jury d’un concours minable, en s’imaginant qu’on va les récompenser pour de bon, alors qu’ils n’ont pas même conscience qu’ils rendent la circulation de plus en plus compliquée, voire complètement impossible ! Heureusement qu’à la RATP il y a des types qui ont de la suite dans les idées et qui en profitent, après avoir fini le boulot, pour y faire passer le métro !

    Quelqu’un m’a dit récemment : « Oui, mais sans les photographes, la RATP n’aurait sans doute jamais eu l’idée de faire passer le métro à cet endroit-là ! »
    Je dois reconnaître que ce n’est pas complètement faux. Et c’est pourquoi, à titre préventif, je demande solennellement aux photographes de ne pas creuser de trous sur la plage que je fréquente ni dans les rues de mon village, et encore moins dans mon jardin. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s